Montjoie Solaire

On distingue les différents systèmes de pompes à chaleur en fonction du milieu ou de la nature de LA SOURCE de chaleur.

Une pompe à chaleur peut prélever ses calories dans le sol, l’eau ou l’air. Dans les trois cas, le principe de fonctionnement est identique mais l’installation varie. (le COP aussi) Il faut choisir le système d’échangeur le plus approprié à chaque situation.

LE SOL

Si la pompe à chaleur puise ses calories dans le sol, on parlera de pompes à chaleur géothermiques.

Il y a deux manières d’utiliser la chaleur du sol :

Utilisation de la couche de terre superficielle.

Pour extraire la chaleur du sol cette première technique consiste à enterrer (souvent à plus d’un mètre de profondeur) un échangeur horizontal. Pour un logement bien isolé, la surface disponible doit être d’environ 1,5 à deux fois la surface à chauffer. Un des paramètres nécessaire pour dimensionner un échangeur de sol est la nature du sol rencontré, un sol argileux est plus efficace qu’un sol sablonneux. Si l’échangeur n’est pas suffisamment enterré, on observera à l’entre-saison que la surface utilisée gèle et que la nature s’y développe moins bien.

pac2

Utilisation des couches de terre profonde.

Pour extraire la chaleur du sol cette autre technique consiste à enterrer profondément (100 mètres) un échangeur qui cette fois sera vertical. Il s’agit de longs tubes de polyéthylène en forme de U placés à l’aide d’engins de forage. L’installation est complexe, coûteuse et nécessite parfois un permis. Il faut environ 2 puits de plus de 50 mètres de profondeur pour chauffer une maison de 120 m². Dans ce cas aussi, la nature du sol importe pour le dimensionnement de l’échangeur.

pac3

La géothermie c’est du solaire !

Ces deux applications « géothermiques » utilisent la chaleur du soleil. Même si l’on fore jusqu’à 100 m, il s’agit encore de géothermie de surface où la chaleur est essentiellement d’origine solaire (par rayonnement et par infiltration des eaux de surface). Les puits géothermiques qui exploitent la chaleur émise par le noyau terrestre vont quant à eux, chercher la chaleur à plusieurs km de profondeur.

Voici la raison pour laquelle on ne place jamais les échangeurs sous les maisons… Ils doivent être « exposés à l’air au soleil et à la pluie ».

L’AIR

Si la pompe à chaleur puise ses calories dans l’air, on parlera cette fois d’aérothermie. Cette technique est la plus aisée à mettre en Œuvre. Mais gardons bien en mémoire que la température de l’air extérieur varie fortement, ce qui fait varier le COP de la pompe en conséquence.

pac4

L’EAU

Une pompe à chaleur peut puiser ses calories dans l’eau d’une nappe phréatique, d’un étang ou d’une rivière. Cette solution offre une source froide avec une température très stable (entre 10 à 14°C). Retenons que ce type d’échangeur est relativement complexe à mettre en place. Elle nécessite une étude préalable portant sur l’impact que peut avoir un prélèvement de chaleur sur le milieu.

Avantage : Le COP de la pompe à chaleur est haut et varie peu.

pac5

Montjoie Solaire est installateur Daikin.

pac6

 

pac7

 

Montjoie Solaire SPRL

Tel et Fax: 02 649 05 33
GSM: 0498 85 85 19


89 rue Général Henry
1040 Etterbeek

10 Les Wés
6840 Cousteumont (Neufchâteau)

TVA : BE 0458.562.748

Scannez ci-dessous notre carte de visite au format QR Code avec votre smartphone...

qr160

 

Montjoie Solaire,
c'est votre spécialiste en Région Bruxelloise et en Région Wallonne pour tous vos travaux de

  • chauffage
  • sanitaire
  • solaire
  • frigoriste

Soltherm

Montjoie Solaire est agréé Soltherm, ce qui vous permet d'obtenir les primes prévues pour une installation solaire.

soltherm

Energiz Air

Le rendement de vos capteurs solaire en ligne grâce à Energiz Air.

energizair

Cluster-Ecobuild

Vivez l'éco-construction ! Montjoie Solaire est membre de Cluster-Ecobuild, l'organisme régional.

cluster-ecobuild

Fournisseurs privilégiés

  • 01_Buderus
  • 02_Vanden_Bergh
  • 03_Daikin
  • 04_ESE
  • 05_Chappee
  • 06_Viessmann
  • 07_Junckers